Crédit fonctionnaire: mode d’emploi

Le statut de fonctionnaire permet aux employés des établissements de la fonction publique et des ministères de bénéficier de certains avantages lorsqu’ils contractent des prêts. Effectivement, si les établissements de crédit imposent des conditions draconiennes aux demandeurs de prêt avant de donner leur accord, la situation est souvent moins tendue lorsqu’il s’agit des fonctionnaires. Le fait est que les fonctionnaires ne représentent qu’un risque minimum aux yeux des banques et des institutions de crédit, raison pour laquelle ces derniers sont flexibles et ne lésinent pas à offrir d’autres avantages aux emprunteurs.

Le cas du prêt fonctionnaire immobilier

Les fonctionnaires qui aspirent à un prêt immobilier auront les mêmes conditions de crédit que les autres contractants. C’est-à-dire que les crédits immobiliers pour les fonctionnaires ont les mêmes durées, montants, et taux que ceux accordés aux autres demandeurs. L’un des plus conséquents avantages pouvant être obtenu par les fonctionnaires est le cautionnement gratuit. Normalement, un prêt immobilier requiert toujours l’hypothèque d’un bien. Cela peut être, la maison, l’appartement, le local ou le terrain acheté, ou encore un bien ayant déjà appartenu au contractant ou à l’un de ses proches qui se porte garant. Le fonctionnaire peut être exempt de la prise d’hypothèque d’un bien pour un prêt principal. Au fait, la caution existe toujours, mais ce sont les mutuelles professionnelles qui s’en chargent. Cependant, le cautionnement proposé par chaque mutuelle est différent. Chaque mutuelle est libre de fixer le taux d’endettement maximum. Le refus est envisageable et possible après évaluation de la mutuelle.

Et au niveau de l’assurance?

Les fonctionnaires membres d’une mutuelle peuvent bénéficier d’un meilleur taux d’assurance concernant leur prêt immobilier. Les établissements bancaires proposent des assurances aux emprunteurs. Mais leurs offres ne sont pas obligatoires et chaque personne est libre de souscrire l’assurance qui le convainc. Ainsi, pour leur crédit immobilier, les emprunteurs peuvent se référer à leur mutuelle. Dans la majorité des cas, les mutuelles de la fonction publique offrent des assurances moins chères. De plus, l’assurance peut être adaptée suivant la catégorie professionnelle de l’emprunteur. Généralement, son coût s’élève à 0,23 % du capital initial, mais ce chiffre peut changer suivant chaque mutuelle.