Crédit personnel: comment bien calculer son taux d’endettement?

Le taux d’endettement est l’indicateur de votre possibilité d’emprunt. Autrement dit, ce taux permet de savoir le pourcentage de la différence entre les revenus et les sorties d’argent de l’emprunteur. Il contribue alors de connaître le montant auquel vous pouvez emprunter auprès d’un établissement de crédit personnel. À noter que, d’une manière générale, le remboursement des mensualités ne doit pas excéder le tiers de vos rentrées d’argent dont 33%. Il existe quelques points que vous devrez prendre en compte pour calculer votre taux d’endettement.

Les éléments essentiels à prendre en compte durant le calcul de taux d’endettement pour un prêt personnel

Quand on parle de calcul du taux d’endettement, il ne faut pas oublier de considérer les revenus y compris les salaires nets, les bénéfices, les loyers, les rentes et les pensions perçus ainsi que les aides et allocations sociales.

Il faut également calculer le taux des dépenses fixes comme les prêts en cours, les pensions payées, les loyers et tant d’autres. Enfin, l’emprunteur doit partager ces dépenses par ses revenus et il va obtenir ensuite le taux d’endettement.

À partir de ce taux d’endettement, vous pouvez ensuite connaître votre capacité d’emprunt et de rendre proportionnelle la demande à votre possibilité financière et capacité de remboursement. Pour s’assurer de la véracité de votre calcul, il est conseillé d’effectuer une simulation en ligne gratuite et personnelle avec la calculatrice de taux d’endettement proposée par les établissements spécialisés ou le comparatif de taux.

D’autres points importants en faisant le calcul de votre taux d’endettement

Il faut aussi calculer vos mensualités en cours. Dans ce cas, il faut intégrer tous les éléments de prêts sans agir avec mauvaise foi ou autrement dit de cacher quoi que ce soit à votre établissement de prêt. Cela dit, si votre prêteur découvre que vous avez triché, celui-ci refusera sans doute votre demande de prêt. En effet, un établissement bancaire ou une entreprise de crédit a l’autorité de rendre nul le crédit déjà accepté si l’emprunteur avait mis une fausse déclaration.